École Maternelle et Primaire privée Sainte Radegonde

Logo de l'école Sainte Radegonde


maternelle - primaire
2, rue de Montbernage
86000 POITIERS
Tél. : 05 49 88 09 23

Classe de neige à Coltines

Approche et étude de la neige, adaptation de la faune à la vie hivernale, roche et volcanisme, patrimoine bâti et culturel, agriculture, traditions ont été les thèmes développés au travers des activités proposées aux élèves. Sur le mode d'une pédagogie de projet, basée sur l'observation, le questionnement pour émettre et vérifier ses hypothèses. Pour acquérir un comportement responsable et respectueux de l'environnement et de ses semblables.

Voici les écrits d'une élève.

Le séjour à Coltines les Oies

Le premier jour, nous sommes partis dans la campagne et les alentours de Coltines. Nous avons observé un lou féradou qui vient du patois, et qui veut dire travail à ferrer. Nous avons ensuite observé les toits de certaines maisons. Nous avons vu des toits en lauzes(grosses pierres plates, lourdes et rondes) et des toits en ardoises (plaques noires et plates). Le deuxième jour, nous avons fait du ski et des raquettes. J'ai appris au ski que la partie qui relie la chaussure au ski s'appelle la fixation, que la partie qui est sous le ski et qui sert à ne pas glisser dans les pentes s'appelle des écailles et que le petit bout arrondie qui est à l'avant du ski est la spatule. J'ai ensuite découvert que la machine qui fait les pistes de ski s'appelle une dameuse. En faisant des raquettes, j'ai compris pourquoi nous les mettions sous nos pieds : pour ne pas s'enfoncer dans la neige. Car enfoncer un doigt dans le sable, c'est facile, mais la main ça l'est moins... C'est pareil dans la neige avec les pieds! Le lendemain, nous avons fait plein d'expériences sur les volcans. Le magma est constitué de deux choses: du gaz et des roches en fusion. Le soir, nous avons fait une veillée et nous avons découvert comment étaient fait les skis d'autrefois. Ils étaient en bois, plus grands que les notres. L'après midi, nous avons été au musée,et sur la façade, il y avait un cadran solaire. Nous sommes rentrés et j'ai vu le lit du vacher : il dormait semi-assis car s'il était allongé, les animaux le croyaient mort. J'ai aussi vu des jougs pour attacher les boeufs entre eux ainsi que des petites cloches et des élèves ont joué "au clair de la lune". J'ai aussi appris la particularité de la vache salers : il faut que le petit veau commence à téter et après, on l'attache à la patte avant gauche de sa mère. On met le seau entre nos jambes et on commence à traire, pour avoir son lait. Puis, il est necessaire à nouveau que le petit termine de téter. Nous avons ensuite vu une maquette qu'un jeune homme de seize ans avait réalisée en deux ans : une maison bloc auvergnate. Le toit de l'habitation était en ardoise, le mur était fait de petites pierres. Le toit de la grange était en paille et nous avons vu ou étaient installés les cochons et par où entraient les vaches. Nous avons vu des petits films et nous sommes partis. Le soir, nous avons appris les danses traditionnelles Auvergnates. Il y avait : la polka, le brise-pied, la bourrée... Le lendemain, nous avons fait du ski et des raquettes. Le dernier jour, nous avons fait un grand jeu de l'oie il y avait des questions sur tout ce que nous avions appris pendant notre séjour et il fallait y répondre correctement sinon nous devions reculer d'une ou deux cases. Je me suis régalée avec les repas et les fromages : le Saint- Nectaire, la Tome et le plus apprécié de tous (par moi, surtout) le Cantal!!! J'ai adoré ce séjour!!!! Marine



Retour à la page précédente